Si vous vous demandez comment guérir ou traiter la dépersonnalisation, vous êtes au bon endroit. Cet article vous donnera un aperçu de la dépersonnalisation, y compris les principaux symptômes et les principales options de traitement. Cet article abordera également la distanciation psychologique, la connexion avec les autres et les techniques d’auto-apaisement. Quelle que soit la raison pour laquelle vous ressentez ce symptôme, vous pouvez apprendre à le gérer avec succès et à vous en remettre.

Thérapie cognitivo-comportementale

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) peut aider les personnes souffrant de dépersonnalisation à apprendre à se connecter aux autres et au monde. Dans un cadre de groupe, les clients apprennent à engager des conversations avec d’autres personnes. La TCC individuelle est davantage axée sur le corps de la personne et les sentiments qui y sont associés. Il a été démontré que la thérapie cognitivo-comportementale améliore la santé générale et réduit les symptômes de dépersonnalisation. Voici quelques-uns des avantages de la TCC pour la dépersonnalisation.

Les psychologues ont découvert que les symptômes de dépersonnalisation sont causés par une réponse adaptative au stress. Dans certains cas, le cerveau peut mal interpréter le danger et réduire les sentiments afin de garder le corps en sécurité sur le moment. Le corps et l’esprit commencent à ignorer les sentiments, et c’est alors que les symptômes de dépersonnalisation apparaissent. Il s’agit du symptôme d’un problème plus vaste. Il est important de se rappeler que la dépersonnalisation peut affecter la santé physique et mentale.

Bien que la dépersonnalisation soit souvent considérée comme un trouble dissociatif dans le DSM et la CIM, il s’agit d’une affection primaire qui nécessite un traitement. Il est important de distinguer la dépersonnalisation des troubles dissociatifs, car la dépersonnalisation coexiste souvent avec d’autres troubles. La thérapie cognitivo-comportementale consiste à réinterpréter les symptômes de la dépersonnalisation afin de réduire l’occurrence de la surveillance des symptômes et du comportement d’évitement.

Une nouvelle forme de thérapie cognitive appelée EMDR s’est avérée efficace dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique. Cette forme de thérapie se concentre sur les processus de pensée à l’origine de la dépersonnalisation et apprend aux gens à réguler leur environnement. Elle est plus abordable que les médicaments psychotropes et peut être efficace pour un traitement à court terme. C’est également une bonne alternative pour ceux qui ne veulent pas suivre une psychothérapie.

La distanciation psychologique

La distanciation est un phénomène que connaissent de nombreuses personnes atteintes de troubles de l’apprentissage. Le terme est dérivé des travaux des psychologues du développement et fait référence au processus par lequel les personnes établissent leur individualité. La prise de conscience de son identité est une phase critique du développement de la cognition et du langage, et la distanciation aide les personnes à construire un sentiment d’identité. Cependant, le processus exact par lequel la distanciation est acquise peut varier. Des recherches récentes se sont concentrées sur les causes psychologiques et les traitements de la distanciation psychologique.

LIRE  La phobie est-elle un handicap social ?

Bien que cette condition puisse être difficile à guérir, la recherche a révélé une variété d’approches pour faire face à ce problème commun. Les experts recommandent de réfléchir à la façon de passer le temps, de rechercher un soutien psychosocial et de répondre aux besoins physiques. Ces stratégies peuvent vous aider à faire face aux sentiments difficiles qui accompagnent la distanciation psychologique. En plus de ces approches, vous devriez consulter un professionnel si vous soupçonnez que cette affection peut être le symptôme d’un problème de santé mentale sous-jacent.

Le principal mécanisme par lequel la distanciation psychologique se produit est spatial. Lorsqu’une tâche est difficile, les gens font un zoom mental sur celle-ci. Cela augmente la quantité d’émotions négatives qu’ils ressentent. Cependant, les chercheurs Manoj Thomas et Claire Tsai ont découvert que le fait de se pencher physiquement en arrière sur une chaise peut rendre certaines tâches plus faciles. Cela signifie que vous augmentez la distance psychologique par rapport à la situation difficile. L’effet de ce comportement n’est pas seulement social, mais aussi émotionnel.

Le détachement psychologique peut être causé par un état psychologique, comme la dépression. Si c’est le cas, votre professionnel de la santé peut suggérer de traiter une autre condition avant d’essayer de soigner le détachement psychologique. La psychothérapie, également connue sous le nom de thérapie par la parole, peut aider les patients à travailler sur leurs sentiments et leurs expériences traumatiques. Certaines personnes n’ont pas besoin de traitement pour la distanciation psychologique. Toutefois, si vous souffrez de tels symptômes, il est important de consulter un professionnel pour une évaluation.

Se connecter avec les autres

Si vous ne savez pas comment soigner ou traiter la dépersonnalisation, il existe plusieurs méthodes que vous pouvez essayer. Cette condition est un type de dissociation qui se produit chez plus de la moitié des gens. Elle peut être déroutante et entraîner des crises de panique, de l’anxiété, une dépression et même un diagnostic de trouble obsessionnel-compulsif. Si vous souffrez de cet état, apprendre à vous connecter aux autres peut vous aider à vous sentir plus connecté à vous-même et au monde qui vous entoure.

LIRE  Le BDSM comme technique de psychothérapie

Tout d’abord, un médecin vous examinera, ainsi que vos symptômes, afin d’exclure toute condition médicale sous-jacente. Les symptômes de dépersonnalisation comprennent un sentiment de robotisation, une difficulté à décrire les émotions et la sensation d’être détaché de son corps et de son esprit. Ce trouble peut également amener une personne à avoir des perceptions déformées de son corps et de ses souvenirs. Ce trouble est très pénible pour la personne qui en souffre, et il peut être difficile pour elle d’effectuer des tâches de routine.

Si la pratique de l’autocompassion peut vous aider à réduire le stress, elle peut ne pas suffire à guérir la dépersonnalisation. D’autres méthodes peuvent aider à atténuer les symptômes, notamment la pratique du yoga et de la méditation. Vous pouvez également essayer de lire des livres ou des magazines qui contiennent des messages positifs. La lecture est souvent utile aux personnes qui souffrent de dépersonnalisation, car elle peut les aider à calmer leurs pensées et sentiments intrusifs. Elle peut également contribuer à atténuer leurs symptômes en leur apportant de l’empathie.

Un médecin peut apporter son soutien à un client souffrant de dépersonnalisation par le biais d’une thérapie individuelle et d’une thérapie de groupe. Au cours de la thérapie de groupe, le client apprend à se connecter aux autres et au monde. La TCC individuelle apprend au client à se connecter à son corps. Grâce à l’utilisation d’une plateforme de télésanté conforme à la HIPAA, le clinicien peut se connecter avec ses clients et les aider à se sentir mieux. Si la dépersonnalisation affecte un membre de la famille ou un ami, un thérapeute peut aider en offrant du soutien et des ressources.

La thérapie cognitivo-comportementale est également une option viable. La thérapie cognitivo-comportementale est une technique qui utilise les cinq sens pour aider les gens à devenir plus conscients de leur moment présent. Dans certains cas, des médicaments peuvent être utilisés pour traiter la dépersonnalisation. Dans de nombreux cas, cependant, les symptômes réapparaîtront avec de nouveaux facteurs de stress ou des souvenirs plus graves. Par conséquent, la meilleure approche consiste à apprendre à vivre avec les symptômes plutôt que de les combattre.

LIRE  Stress : définition, causes, conséquences et solutions

Techniques d’auto-apaisement

Alors que les épisodes de dépersonnalisation peuvent durer quelques minutes ou quelques heures, les cas plus graves peuvent persister pendant des jours, des semaines ou des mois. Bien qu’il soit courant pour tout le monde de connaître un épisode de dépersonnalisation, les techniques d’auto-apaisement sont utiles pour faire face aux symptômes. Par exemple, lire un livre préféré ou écouter de la musique peut recentrer votre esprit loin des pensées intrusives et vous distraire des sentiments négatifs. Vous pouvez même essayer de parler à un ami de confiance pour calmer le sentiment.

Identifier et reconnaître vos sentiments peut atténuer le stress et améliorer l’autocompassion. Les techniques d’auto-apaisement peuvent également être bénéfiques pour d’autres émotions douloureuses. Certains psychologues pensent même que la dépersonnalisation est un mécanisme de protection du cerveau pour faire face au stress. Les gens peuvent réduire leurs sentiments lorsque la situation leur semble sans danger, mais cela amène le corps et l’esprit à les ignorer. Cette mauvaise lecture du danger peut entraîner une aggravation des symptômes de dépersonnalisation.

Une autre technique d’auto-apaisement utile est la respiration. Elle fonctionne en aidant l’esprit à se détendre en calmant le mécanisme de fuite ou de combat. Pratiquer ces techniques au quotidien peut vous aider à gérer vos symptômes et à faire face aux effets du stress. Les techniques d’auto-apaisement sont une partie essentielle du traitement des personnes souffrant de dépersonnalisation. La vidéo ci-dessous explique comment vous pouvez les utiliser.

Si vous souffrez de dépersonnalisation, les techniques d’auto-apaisement peuvent vous aider à vous détendre. Ces techniques sont utiles pour faire face aux symptômes, notamment l’apparition de la panique, de la dépression ou d’un sentiment d’irréalité. Elle peut également accompagner d’autres symptômes, tels que la perte de mémoire et les expériences extracorporelles. Une personne souffrant de dépersonnalisation peut souffrir d’anxiété ou de dépression, ce qui rend les symptômes plus intenses.

La dépersonnalisation peut être causée par divers troubles psychiatriques, notamment la dépression, la toxicomanie et l’anxiété. Les personnes qui consomment de la marijuana peuvent également souffrir de dépersonnalisation. Bien que la marijuana ne soit pas une cause de dépersonnalisation, fumer du pot peut la provoquer. Cependant, la dépersonnalisation peut survenir des mois après un seul joint ou des mois de consommation de marijuana. Le plus souvent, cependant, elle survient au début de l’âge adulte ou à l’adolescence.